La première unité industrielle au monde dédiée au recyclage des panneaux solaires photovoltaïques cristallins atteint des taux de valorisation de près de 95%. Celle-ci est basée en France, à Rousset dans les Bouches-du-Rhône.

Illustration : © Arnaud Bouissou – Terra

La première étape du traitement vise à retirer mécaniquement le cadre en aluminium.

Illustration : © Arnaud Bouissou – Terra

Le boitier de jonction et les câbles sont retirés en même temps que le cadre aluminium et sont envoyés dans une unité dédiée au recyclage des câbles à Montpellier.

Illustration : © Arnaud Bouissou – Terra

Le laminé photovoltaïque est ensuite posé par un bras robotique sur un tapis roulant afin d’être traité à son tour.

Illustration : © Arnaud Bouissou – Terra

Les laminés photovoltaïques sont tout d’abord découpés en lamelles avant de passer dans une série de broyeurs.

Illustration : © Veolia

Le procédé mécanique innovant de recyclage permet de séparer 7 fractions différentes. La pesée de chacune des fractions est réalisée en temps réel et permet de suivre la performance du recyclage.

Illustration : © Veolia

Le verre représente près de 80% du poids d’un panneau solaire photovoltaïque. Le procédé de recyclage nous permet de récupérer deux granularités différentes de verre.

Illustration : © Arnaud Bouissou – Terra

Avec des aimants pour les métaux ferreux et un courant de Foucault pour les métaux non ferreux, nous récupérons et valorisons les métaux contenus dans le laminé.

Illustration : © Veolia

Les polymères, notamment le tedlar constituant la face arrière du panneau solaire photovoltaïque, sont séparés, puis transformés en combustible solide de récupération afin de servir de nouvelle source d’énergie.

Illustration : © PV CYCLE France